GABON/MALI : Les adieux de Diadié Yacouba Dagnoko à la presse gabonaise.

14 août 20170
Partager

L’Ambassadeur du Mali près le Gabon a fait ses adieux à la presse gabonaise ce vendredi 11 aout 2017.C’est au cours d’une conférence de presse organisée et animée par lui même,qu’il en a profité.La situation dans son pays et la communauté malienne vivant en territoire gabonais étaient inscrites à l’ordre du jour. Le diplomate malien en a tiré avantage pour dire du Bien du Gabon et de ses diverses populations. Aussi, n’a-t-il pas manqué de saluer le travail des professionnels des médias gabonais et surtout, son peuple épris de paix, de justice et de dialogue.

PNG - 242.7 ko
L’intervention d’un journaliste

L’Ambassadeur du Mali près le Gabon a fait ses adieux à la presse gabonaise. Diadié Yacouba Dagnoko en a profité lors d’une conférence de presse, la dernière, pour dire du bien, non seulement au peuple, mais surtout aux professionnels des médias gabonais. « J’ai du respect et de l’admiration pour le travail que vous faites. C’est un travail difficile, certes, mais vous le faites avec professionnalisme. Je vous y encourage », reconnaît-il. Le peuple gabonais, poursuit-il, « est un peuple merveilleux. Il est épris de justice, de paix et de dialogue. C’est un havre de paix qu’il faut toujours entretenir. Je salue son hospitalité légendaire », souligne t-il.

JPEG - 68.8 ko
L’Ambassadeur malien face à la presse gabonaise

La révision de la loi fondamentale du Mali et l’actualité de la communauté malienne au Gabon étaient à l’ordre du jour de la conférence de presse organisée et animée par l’Ambassadeur Diadié Yacouba Dagnoko. Comme dans de nombreux pays africains, dit-il, la révision de la Constitution fait l’objet de débats houleux et les voix s’élèvent au pays. Concernant ladite révision, le diplomate fait mention de son bien fondé « A la suite de la signature de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali, issu du Processus d’Alger, parachevé le 20juin 2015 à Bamako, la révision de la Loi Fondamentale du Mali est devenue incontournable, pour permettre d’intégrer dans ladite loi, certaines dispositions contenues dans l’Accord. C’est le cas de la régionalisation et la mise en place de la deuxième chambre du Parlement sous la dénomination de Senat ».

JPEG - 75.3 ko

« Les poutres du vieux puits se brisent à l’intérieur du puits lui-même »

Concernant l’incident qui a eu lieu le lundi 07 aout dernier, le diplomate malien confie qu’il s’agissait d’une machination pour nuire à sa personne. A l’origine, explique t-il « c’est la découverte d’une fraude sur un document administratif .Le laissez-passer délivré par l’ambassade à des compatriotes, voulant se rendre au Mali et n’ayant pas de passeport. Ce laissez- passer est valable pour un seul voyage et six mois ». A la suite de ses propos, Diadié Yacouba Dagnoko a indiqué que la falsification sur le laissez-passer porte sur la signature du Conseiller consulaire, le cachet de l’Ambassade et sur le timbre fiscal. Le diplomate, à ses dires, a pris des mesures conservatoires qui n’ont pas eu le bonheur de plaire à certains Maliens qui pourraient, dit il, avoir trempé dans cette affaire, qualifiée de scabreuse et qui cherche à semer la confusion dans les esprits. En tout état de cause, une enquête est en cours, nous dira l’Ambassadeur Diadié Yacouba Dagnoko,tout en remerciant la presse gabonaise.

Martial TSONGA MBICKA

Dans la même rubrique

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?