BAC 2017 : Le LPJAB de Lozo satisfait du management de son leader

8 août 20171
Partager
Quelques bacheliers avec leur Proviseur.

Quelques bacheliers avec leur Proviseur.

Le Lycée public Jean-Arsene Bounguendza (LPJAB) de Lastorsville, dans la province de l’Ogooué-Lolo, vient d’enregistrer un pourcentage plus que satisfaisant au baccalauréat session 2017. Grâce au leadership de son proviseur, Dieudonné Boukala et le dynamisme des enseignants, le lycée continue de se positionner parmi les meilleurs établissements du Gabon. Sa Stratégie, le choix des meilleurs enseignants dans les classes d’examens. Le soutien accru aux élèves, même les dimanches, jusqu’à 22h. C’est le prix du succès…

JPEG - 57.9 ko
Dieudonné BOUKALA,Proviseur du Lycée public de Lozo

Lui, c’est Dieudonné Boukala. Un sacré manager aux dires des uns et un leader qui a l’art d’éveiller les talents qui sommeillent en chacun des élèves et des enseignants, disent les autres. C’est un motivateur qui a su réveiller en nous, ce qui était endormi, affirme haut et fort un nouveau bachelier. Nommé proviseur du Lycée Jean Arsène Bounguedza en septembre 2009, à son arrivée, confie t-il, « les résultats étaient catastrophiques  ». Ils étaient selon lui, à 15% de réussite aux examens et de passages. « Le fort taux de redoublement s’évaluait autour de 53%. Avec le dynamisme des enseignants, il y a eu évolution des résultats 35%, 64%, 75% puis ils varient depuis lors ,entre 80 et 85% au bac ».

Sa deuxième année en tant que premier responsable du Lycée, a été consacrée à l’ouverture d’une Seconde scientifique. « Aujourd’hui, nous avons deux terminales scientifiques D et C dont les résultats cumulent les 100% » dit il avec fierté. Malgré les conditions de travail extrêmement difficiles ; outre ses charges de Chef d’établissement, Dieudonné Boukala a 18 heures de cours de mathématiques, car le lycée ne dispose pas d’assez d’enseignants de mathématiques déclare t-il. Autres difficultés, souligne t-il ; la réduction drastique des budgets, logements vétustes,....«  Je me bats pour la réussite de mes élèves. Je me bats pour motiver mes collègues afin que chacun de nous contribue et participe au couronnement de l’établissement  ».

Malgré de nombreuses difficultés rencontrées et certains manquements constatés, le proviseur et ses collègues restent déterminés à donner le meilleur d’eux-mêmes, tout en agissant au mieux, et ce, au bénéfice de la réussite des candidats aux différents examens. « La satisfaction d’un chef d’établissement est de voir ses élèves réussir et surtout être bien formés… Notre pays le Gabon en a besoin ». Le proviseur en bon stratège, fait le choix des meilleurs enseignants et leur confie les classes d’examens. Les cours de soutien sont au rendez-vous et sont plus importants aux élèves, même les dimanches. « Nous travaillons parfois jusqu’à 22h. C’est le prix du succès ! La preuve,l’effort est toujours couronné par le réconfort » nous dit le fin stratège et manager du Lycée Jean-Arsène Bounguendza de Lastousville, dans la province de l’Ogooué-Lolo,très satisfait des résultats et fier de ses collègues .

Martial TSONGA MBICKA

Dans la même rubrique

1 Commentaire(s)

nganguem victor 14 août, 04:16

j’aime ça

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?