LA ZERP / Encore plus d’entreprises en activité et plus d’emplois créés

17 janvier 20180
Partager

Si l’objectif majeur de la Zone Economique à Régime Privilégié (ZERP) de Nkok est la transformation des matières première sur le sol gabonais, celui-ci entraine également une création importante d’emplois directs et indirects Il y a un peu plus de vrombissement d’engin au sein de la zone économique de Nkok. Des mouvements de populations qui s’accroissent. Cela se justifie par le démarrage des activités de plusieurs nouvelles entreprises dans cet espace que beaucoup d’investisseurs estiment propice pour développer leur business. En effet, sur les 175 opérateurs intéressés, 78 sont déjà en activité.

Contrairement en début d’année 2017 où le site n’enregistrait qu’une trentaine d’entreprises actives. Selon Gabriel Ntougou, l’Administrateur de ladite Zone « le volume d’activités a pris de l’ampleur au sein de la zone. En avril 2017, nous étions à 33 entreprises en production, aujourd’hui nous sommes à 58 en production et 20 en construction » La majorité des entreprises qui continue de s’installer opèrent essentiellement dans le secteur de la transformation du bois. AFEEFA et Otim Veneer se sont spécialisé dans le déroulage. Une activité qui constitue la première étape dans la fabrication du contreplaqué. La dernière citée produit déjà depuis environ 1 an, du contreplaqué surplace. Ces deux entreprises ont pu créer à elles seules 146 emplois directs et indirects avec plus de 70% de la main d’œuvre locale.

Au sein du Cluster, mis en place pour valoriser le bois local, les compagnies Gabon Wood Clean et Wood Ville Furniture s’emploient dans la fabrication des meubles de maisons (lits, chaises, tables etc) et des tables-bancs, répondant de facto à la forte demande de l’Etat afin de ravitailler les établissements scolaires. Il faut noter, en ce qui concerne les tables-bancs que Wood Ville Furniture a déjà livré 3000 pièces à ce jour. Outre la transformation du bois, la zone enregistre également depuis seulement 3 mois la présence de Chen Shi Origen, une entreprise chinoise qui produit de l’eau potable. Ce volume d’activités important a pour conséquence, l’augmentation de la taille de l’administration, cela entraine nécessairement une création d’emplois. En effet, le guichet unique de Nkok qui rassemble tous les services connait également un dynamisme.

L’Administrateur de la Zone l’a d’ailleurs reconnu en affirmant que « sur les 16 bureaux qu’il y avait, nous avons ajouté un 17ème qui est le bureau AGASA (Agence Gabonaise de Sécurité Alimentaire) qui a pour mission de faire toutes les analyses phytosanitaires avant l’exportation des produits. Nous avons élargi le bureau impôt et le bureau des douanes, il a fallu ajouter des agents pour finaliser les obligations fiscales et douanières et interconnecter les systèmes pour les payements qui se font de façon électronique. Nous avons également mis en place un pôle logistique (…) pour régler tous les problèmes, et toutes les transactions financières et comptables pour faciliter les opérations d’import-export des entreprises dans la Zone (…) nous avons également une banque Attijariwafa (UGB) dans la zone  ».

La ZERP se positionne actuellement comme un pôle important pour l’activité économique. A ce jour la Zone compte au total 2140 emplois. Elle va être inévitablement l’un des moteurs de la réalisation de l’ambition du chef de l’Etat, celle de créer 10.000 emplois par an.

PC

Dans la même rubrique

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?