Inauguration du nouveau port d’Owendo - Discours du Président de la République

16 October 20170
Partager
Ali Bongo Ondimba lors de l’inauguration du nouveau port d’Owendo @PresidentABO

Ali Bongo Ondimba lors de l’inauguration du nouveau port d’Owendo @PresidentABO

Owendo, le samedi 14 octobre 2017. Allocution du Président de la République, chef de l’Etat, à l’occasion de l’inauguration du nouveau Port d’ Owendo.

Monsieur le Vice-Président de la République,
Monsieur le Premier Ministre,
Mesdames et Messieurs les Présidents des Institutions Constitutionnelles,
Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement,
Monsieur le Gouverneur de la Province de l’Estuaire,
Madame le Maire d’Owendo,
Monsieur le Directeur Général de l’Office des Ports et Rades du Gabon,
Monsieur le Président Directeur Général de GSEZ Ports,
Monsieur le Représentant du Groupe BOLLORE,
Distingués invités,
Mesdames, Messieurs,

Le Président Léon Mba en avait rêvé, le Président Omar Bongo Ondimba l’a fait. Nous l’avons modernisé.

Nous sommes dans les années 1960. Le Gabon est fraîchement indépendant. Dans l’euphorie générale, le Président Léon Mba proclame son intention d’édifier à Owendo une nouvelle porte maritime vers l’extérieur. Quelques années plus tard, en 1974, le Président Omar Bongo Ondimba inaugure le port en eau profonde d’Owendo.

Aujourd’hui, samedi 14 octobre 2017, est donc un jour historique. Un jour qui vient puiser ses racines dans l’Histoire du Gabon dont le destin a été forgé par la volonté de ses grands Hommes.

Un jour historique pour un ouvrage symbolique. Doublement symbolique. Le Port tout d’abord. Symbole d’un Gabon ouvert sur le monde. Symbole de la puissance économique de notre pays, de la richesse de notre Nation. La ville d’Owendo ensuite. Une ville industrieuse, par où transitent quantité de marchandises arrivant ou quittant le Gabon. Une ville qui ne dort jamais.

Aujourd’hui est donc le jour où il me revient l’honneur d’inaugurer le New Owendo International Port, c’est son nom. Une nouvelle vie commence pour cet ouvrage emblématique.
Aujourd’hui, c’est une infrastructure moderne, en prise avec son temps, qui s’offre à nous. Une infrastructure qui dit, à elle seule, l’ambition du Gabon en matière économique.

Avant de rappeler quelle est cette ambition, je citerais quelques chiffres. Oh, je vous rassure, trois seulement (sourire). Il aura fallu en tout et pour tout 181 milliards de Francs CFA et 18 mois – un délai extrêmement rapide – aux quelques 2.000 ouvriers pour moderniser le port d’Owendo. Un port à l’architecture magistrale qui, désormais, verra sa capacité logistique augmenter.

Si ce port d’Owendo a vu le jour, c’est grâce à un partenariat public-privé inédit, noué entre des entreprises internationales de référence – le Groupe Olam International, qui incarne une nouvelle génération de partenaires, Africa Finance Corporation – et un État stratège. Un État doté d’une vision ambitieuse en matière de développement ; qui défend pied à pied ses intérêts ; qui fait savoir ce qu’il souhaite et qui agit suivant ce qui est bon pour le pays, bon pour la population, sans autre considération.

Ce Partenariat Public-Privé unique en Afrique dans le cadre de la réalisation d’une infrastructure portuaire, a donné naissance à un nouvel opérateur, GSEZ Ports, qui sera le gestionnaire du port d’Owendo. Au passage, je tiens à saluer le groupe Bolloré, partenaire de référence et historique qui a su s’adapter à nos contraintes et à nos exigences.

Ce type de partenariat – archétypique – doit d’ailleurs nous servir de modèle dans bien d’autres domaines. D’autant que les retombées que nous en attendons sont importantes sur le plan économique :

  • - en matière d’emplois tout d’abord, plus de 300 emplois directs, pérennes, et un millier d’emplois indirects seront créés ;
  • - en termes de pouvoir d’achat ensuite, le nouveau port d’Owendo est un instrument de lutte contre la vie chère. Unoutil qui va accélérer les échanges et permettre une économie de plusieurs milliards de Francs CFA par an qui devra être répercuté, in fine, sur les prix proposés aux consommateurs. L’impact sera donc immédiat pour les Gabonaises et les Gabonais. Nous y veillerons ;
  • - en matière d’exportation, le nouveau port d’Owendo est un outil destiné à réduire les coûts portuaires et raccourcir les délais, soit un gain de compétitivité et des économies substantielles pour nos entreprises. C’est important car consommer moins cher, c’est bien. Produire davantage, pour nous mais aussi pour le reste du monde, c’est mieux. Le port d’Owendo a été modernisé pour répondre également à cette exigence. Il constitue un atout au service de la compétitivité des entreprises gabonaises. À lui seul, il est un encouragement à exporter davantage de produits transformés dans des secteurs de plus en plus diversifiés de notre économie.
  • - enfin, le nouveau port d’Owendo a vocation à renforcer l’attractivité du Gabon aux yeux des investisseurs et des entrepreneurs de tous horizons et à faire de notre pays une place forte du commerce international en Afrique. Une porte d’entrée – et de sortie – pour le monde en Afrique Centrale.

J’en terminerais là pour ce discours car si les paroles ont un sens, les actes en ont encore plus. J’avais promis aux Gabonaises et aux Gabonais, au moment où ils m’ont renouvelé leur confiance, d’être à la fois un président bâtisseur et réformateur. Le nouveau Port d’Owendo en est la preuve !

Je vous remercie.

Dans la même rubrique

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire

Forum registration required

You must be registered before participating in this forum. Please enter your personal identifier . If you have not yet registered, you must register.

Connectionregisterpassword forgotten?