UNESCO/GABON : EN FAVEUR D’UN PLAN SECTORIEL POUR L’EDUCATION

27 juillet 20171
Partager

Vincenzo FAZZINO, Représentant de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture(UNESCO) au Gabon, a lancé les travaux d’ouverture de l’élaboration du Plan Sectoriel de l’éducation(PSE), ce 22 mars 2017 à Libreville. Cette audience conjointe des ministres gabonais de l’éducation avec l’UNESCO s’inscrit dans le cadre de l’amélioration de la qualité d’apprentissage.

L’audience conjointe des ministres gabonais du secteur de l’éducation et les représentants de l’Unesco s’inscrit dans la droite ligne du processus de l’amélioration de la qualité d’apprentissage. Loïtéohin Felix YE, Directeur du Bureau régional multi sectoriel de l’Unesco à Yaoundé a été témoin a été témoin dudit processus d’élaboration du Plan Sectoriel de l’Education (PSE). Pour lui, le processus d’élaboration du PSE entamé ce jour au Gabon, sera sans aucun doute un facteur déterminant, pour l’atteinte des objectifs fixés par le gouvernement en matière d’éducation et de formation…

Les experts définissent le PSE comme un instrument de politique nationale, élaboré sous la responsabilité du gouvernement, offrant une perspective à long terme du système éducatif du pays, et comprenant une série cohérente de stratégies réalisables, conçues pour atteindre les objectifs fixés et surmonter les difficultés. Au cours de leurs différents exposés, les experts ont souligné que le bilan 2015 matière de l’éducation et protection de la petite enfance s’élevait à 47%, le taux net de scolarisation de 6-9 ans est évalué à 94%, 99% pour les 10-14 ans et 98% pour les 15-19 ans.

Pour la Ministre de l’Enseignement supérieur, Me Denise MEKAM’NE : « L’Education est un continuum de transmission de savoirs et de connaissances qui va de la petite enfance à l’âge adulte. C’est donc un secteur particulièrement important car il s’agit de créer les conditions de la permanence d’une communauté ».

Si le gouvernement via les cinq ministres et l’Unesco au Gabon reconnaissent tout de même les bienfaits de l’éducation, le commun des Gabonais est en droit, quant à lui, de se demander si tout va bien dans ce secteur’ ’Education’’ et se demande quelle couleur prendra cette année scolaire 2016-2017 ? Là est toute la question.

Martial TSONGA

Dans la même rubrique

1 Commentaire(s)

nganguem victor 14 août 2017, 04:24

j’aime ça

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?