KLASH/GABON : Easy Fc taille Champion !

5 juillet 20171
Partager

Vainqueur 5-0 de Dream Team en finale samedi dernier au Stade de Nzeng-Ayong, Easy FC s’adjuge la première édition du tournoi de football inter arrondissements, le Klash.


Solide et efficace durant tout le tournoi, la formation du 4e arrondissement de Libreville, Easy FC, a remporté Le Klash ce samedi 1er juillet en étrillant Dream Team du 4e arrondissement de Libreville (5-0). Même avec une équipe très remaniée, Easy FC de Saturnin Ibella soulève le premier titre de son histoire, dans un stade de Nzeng-Ayong particulièrement coloré de monde et plein d’ambiance.
Kawani, Mboumba et Mangoumba…

Trop forts pour Dream Team

Brouillonne dans le jeu en demi-finales malgré sa victoire victoire (1-0) sur le National, la Dream Team montrait un tout autre visage dès les premières secondes de cette finale. Exerçant un pressing diabolique au milieu de terrain, les jeunes du 1er Arrondissement de Libreville étouffaient leur adversaire. Mais, les occasions ne s’enchaînent pas pour Dany Mouloumbou and Co. La chance de Dream Team était passée. Dès la 7e minute, après une une reprise de volée contrée de Technicien Mboumba, Karel Mangoumba, quasiment seul dans la surface, ne se faisait pas prier pour ouvrir le score d’une excellente volée léchée de l’extérieur du pied.

Première mi-temps apocalyptique

Vingt minutes plus tard, l’autre homme insaisissable du trio d’attaque d’Easy FC, Gervais Kawani, profitait d’une incompréhension de la défense adverse pour mettre le but du 2-0 (27e).

Dominés dans le jeu, et secoués physiquement, les joueurs du 1er arrondissement se sont montrés beaucoup trop imprécis. Leurs erreurs défensives ont été fatales. Et encore... Après une nouvelle perte de balle dangereuse de Boupoko, Auriel Ngouegne faisait littéralement couler le sous marin Dream Team, juste avant le repos (45e)...

De Dream (Team) au cauchemar

Malgré ce retard au tableau d’affichage, le jeu de Dream était plaisant à voir au retour des vestiaires. Des combinaisons, un peu de spectacle, des occasions (certes peu cadrées) : autant de signaux qui pouvaient laisser présager le meilleur pour la suite.
Mais les hommes des Charbonnages et Alibandeng sont retombés dans leur travers. Surtout, leur agressivité parfois trop excessive les sortait de leur match. À l’image du très mauvais geste de leur Capitaine et meilleur joueur, Dany Mouloumbou (un coup de sang qui lui a valu le rouge, 78e). Mais entre temps, son alter-égo Technicien Mbouba avait porté le score à 4-0, sur un excellent centre de l’infatigable arrière droit Andy Mombo (74e).

Le cinquième but signé Mangoumba (82e), qui signe un doublé au passage, semblait dès lors clore le feu d’artifices. Addition salée et sévère pour la Dream Team.

Easy… mais au top

Un peu en difficultés en demi-finales où ils avaient dû attendre les tirs au but, les écoliers d’Easy FC sont prêts à revenir l’an prochain pour un autre Klash avec l’étiquette de sérieux prétendant. Si ce n’est de favori. Surtout avec un effectif cette fois au complet. En tout cas, on n’a pas fini d’entendre parler des “Easystes” dans cette compétition organisée de fort belle manière par Sismar Sports.

Palmarès Klash 2017

Champion : Easy FC
Vice-champion : Dream Team
Troisième : Le National FC
Equipe fair-play : AS Kolongum
Meilleur Buteur : Abdoul Sakho, 9 buts (M5 1/ B)
Meilleur joueur : Technicien Mbouba (Easy FC).
Meilleur Gardien : Loic Mabaka (Easy FC)
Meilleur Espoir  : Willy Obiang (Akanda 1)

Vivement l’année prochaine.

@Freddhy KOULA

Dans la même rubrique

1 Commentaire(s)

nganguem victor 14 août, 04:20

j’aime ça

Poster un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message