PORT-GENTIL/Le RHM lance une campagne de résistance

7 août 20170
Partager

Le week-end écoulé, le Rassemblement Héritage et Modernité (RHM) était dans la capitale provinciale de l’Ogooué-Maritime pour transmettre aux populations un message de résistance pour hâter le départ d’Ali Bongo Ondimba.

L’esplanade du stade Roger Butin de Port-Gentil a abrité le Samedi 05 août dernier le meeting du RHM qui a vu la présence d’une foule en liesse vêtue de couleur jaune et de tee-shirts à l’image de Jean Ping. Dans cette rencontre qui ressemblait à une campagne électorale, le maître mot était la résistance.

En effet, l’élection présidentielle de 2016 était au cœur des interventions des personnalités politiques qui se sont succédées au pupitre. L’opposition, notamment celle réunie autour de Jean Ping, candidat malheureux à la dernière présidentielle, continue de revendiquer la victoire de ce dernier. Elle a décidé d’entrer en résistance pour pousser Ali Bongo à quitter le pouvoir.

Prenant la parole au cours de ce meeting, Féfé ONANGA, qui se présente comme « le résistant en chef » s’est voulu laconique dans son intervention en posant la question que tous les militants de l’opposition se posent dans la capitale pétrolière : « les habitants de Port-Gentil veulent savoir si nous sommes déjà arrivés à la terre promise ? » comme pour faire allusion à l’aboutissement de leur volonté de voir Jean PING prendre le pouvoir.

Intervenant tour à tour, Ashley MOUNDOUNGA qui représente les jeunes du RHM a invité les jeunes à s’impliquer dans la politique et d’être actifs pour l’avenir de leurs enfants. BOROBO EMPEMBIA, ancien président du FUNDU, a appelé à « se débarrasser de la dictature qui se nourrit de notre silence et de notre immobilisme ».

Michel MENGA, le Secrétaire Général du RHM a rappelé que « la lutte que nous menons n’est pas la lutte de Jean PING car Jean PING est l’envoyé de Dieu (…) Il doit aider les gabonaises et les gabonais à se libérer de la dictature » il a poursuivi son propos en envoyant un message à Ali Bongo Ondimba : « monsieur le président de la République (...) un être humain qui veut faire de la politique doit apprendre à être humble (…) le peuple veut que Jean Ping prennent le pouvoir et il faut que vous respectiez la volonté du peuple ».

Clôturant la série des interventions, Alexandre Barro Chambrier a tenu d’abord à apporter une réponse claire à l’interrogation de Féfé ONANGA : « Oui, nous verrons la terre promise » avant d’ajouter que « nous devons continuer à être unis et solidaires et à travailler ».

Le président du Rassemblement Héritage et Modernité a également rappelé la position de son parti : « nous soutenons Jean PING et nous sommes dans la résistance pour faire respecter le verdict des urnes ».

Il a aussi justifié la création du RHM qui, il y a quelque temps n’était qu’un Mouvement « nous avons sonné l’alerte, nous avons donné le signal d’alarme, nous n’avons pas été compris. Et par amour pour notre pays, nous avons renoncé à nos situations, nous ne l’avons pas fait par calcul politique mais plutôt pour les générations à venir ».
L’étape de Port-Gentil semble s’inscrire dans une tournée nationale que devrait entreprendre les soutiens de Jean PING. Il est probable que dans un proche avenir la caravane du RHM se dirige vers une autre localité du Gabon.

P.C

Dans la même rubrique

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message